Facebook  Twitter  Vimeo

Droit de la famille N.-B. Droit de la famille N.-B. Droit de la famille N.-B. - Ressources en ligne pour le public

FAQ

Autres questions

Violence familiale

Mon ancien conjoint a des droits de visite et me harcèle constamment. Que puis-je faire?
Lorsqu’une femme quitte une situation de violence avec un conjoint, il est préférable qu’elle ne « le provoque » pas en demandant la garde des enfants ou une pension alimentaire pour les enfants.
Si un parent quitte un partenaire violent, le tribunal n’accordera jamais la garde des enfants ou le droit de visite à l’agresseur, en raison de son comportement dans la relation?
Si un conjoint qui fuit son partenaire et son foyer perd ses droits à la répartition des biens et, s’il part en laissant les enfants, il ne peut demander la garde?
Pour une femme victime de violence qui a des enfants, la meilleure façon de mettre fin à la violence est de s’enfuir avec les enfants dans un endroit où son conjoint ne pourra pas les trouver?
Un agresseur peut empêcher son conjoint d’obtenir un divorce?
Lorsqu’un partenaire est reconnu coupable d’un crime, le juge règlera les questions de droit de la famille au moment de prononcer la sentence?

Mon ancien conjoint a des droits de visite et me harcèle constamment. Que puis-je faire?

Vous pouvez demander au tribunal d’ordonner que votre ancien conjoint prenne et dépose les enfants à un lieu neutre et sécuritaire, par exemple à la maison d’un grand-parent ou à un organisme de services sociaux.  Pour vous protéger d’appels téléphoniques et de toute autre communication indésirable, vous pourriez être en mesure de vous prévaloir de recours tels que l’ordonnance restrictive, l’engagement de ne pas troubler la paix ou une plainte de harcèlement criminel.

Haut de la page

Lorsqu’une femme quitte une situation de violence avec un conjoint, il est préférable qu’elle ne « le provoque » pas en demandant la garde des enfants ou une pension alimentaire pour les enfants.

Il est vrai qu’un grand nombre de femmes victimes de violence acceptent de partir sans exiger une pension alimentaire pour les enfants, la répartition des biens ou une entente parentale officielle.  Toutefois, cette solution devrait être temporaire.  Bien des gens pensent que, si la mère ne demande pas une pension alimentaire pour les enfants, que son partenaire perd son droit d’être présent dans la vie des enfants.  La pension alimentaire pour les enfants est un droit de l’enfant.  Les tribunaux voudront s’assurer que le parent ayant droit de visite contribue.

Haut de la page

Si un parent quitte un partenaire violent, le tribunal n’accordera jamais la garde des enfants ou le droit de visite à l’agresseur, en raison de son comportement dans la relation?

Normalement, les tribunaux tiennent seulement compte de la violence du conjoint s’il est démontré que la violence a un impact sur l’aptitude du parent qui demande la garde ou le droit de visite des enfants, à jouer son rôle parental.  Les tribunaux ont mis du temps à reconnaître les recherches qui révèlent les effets néfastes sur les enfants témoins de la violence familiale.  Les tribunaux hésitent à refuser un droit de visite à un parent en raison de la violence du conjoint. Toutefois, lorsque la violence du conjoint est omniprésente, le tribunal peut décider que la « garde conjointe » ne convient pas.

Haut de la page

Si un conjoint qui fuit son partenaire et son foyer perd ses droits à la répartition des biens et, s’il part en laissant les enfants, il ne peut demander la garde?

Le tribunal ne s’attend pas à ce qu’une personne demeure dans une relation de violence.  Une femme légalement mariée peut partir, pour une raison quelconque, sans que sa décision ait un impact sur la répartition égale des biens matrimoniaux.  Toutefois, après un divorce, la personne a 60 jours pour demander au tribunal de répartir les biens.  Le fait de quitter le foyer sans les enfants n’a aucun impact sur le droit de demander la garde des enfants.

Haut de la page

Pour une femme victime de violence qui a des enfants, la meilleure façon de mettre fin à la violence est de s’enfuir avec les enfants dans un endroit où son conjoint ne pourra pas les trouver?

Puisque la séparation est un moment dangereux, il vaut peut-être mieux partir sans le dire à l’avance à son partenaire, il est souvent nécessaire de trouver un abri temporaire.  Mais s’enfuir et se cacher peut entraîner d’autres problèmes légaux.  Il faudra résoudre toutes les questions relatives au droit de la famille le plus tôt possible, en demandant un avis juridique et possiblement en s’adressant au tribunal.

Haut de la page

Un agresseur peut empêcher son conjoint d’obtenir un divorce?

L’un ou l’autre des conjoints peut obtenir un divorce même si un des deux ne le désire pas.  La façon la plus courante est de vivre séparément pendant une année.  Toutefois, un juge peut ne pas autoriser le divorce tant que les ordonnances de garde et de pension alimentaire pour l’enfant ne sont pas en place.  Si un partenaire conteste le divorce, les deux conjoints devront obtenir un avis juridique séparément.

Haut de la page

Lorsqu’un partenaire est reconnu coupable d’un crime, le juge règlera les questions de droit de la famille au moment de prononcer la sentence?

Le tribunal criminel entend les causes criminelles.  Les questions de droit de la famille sont entendues par un autre tribunal.  Par conséquent, le juge qui détermine la peine d’une personne reconnue coupable d’une infraction – même une infraction de nature familiale – ne traitera pas des questions de droit de la famille.  La victime devra prendre les mesures nécessaires pour s’adresser au tribunal de la famille quant aux aspects comme la garde des enfants et la pension alimentaire.

Haut de la page

 

Retourner à la section FAQ

 

 
Ateliers en droit de la famille
Vidéos « Demandez à un expert »
FAQ
Comparaître devant le tribunal
Formulaires relatifs au droit de la famille
Publications sur le droit de la famille
Trouver un avocat / Obtenir de l’aide
Guides pratiques
Exercer le rôle de parent après la séparation
 
quick links header

Demander le divorce

Modifier la pension alimentaire pour enfants –
Ordonnance au NB


Modifier la pension alimentaire pour enfants –
Ordonnance hors province


Demander la garde, des droits de visite et une
pension alimentaire


Besoin d’aide?
 
Votre opinion est importante

 

English
Accueil
Nouvelles
À propos de ce site
Ressources et liens
Communiquez avec nous
Vidéos « Demandez à un expert »

FAQ
Faire vie commune
Séparation et divorce
Biens matrimoniaux
Garde et droits de visite
Pension alimentaire pour enfants
Pension alimentaire pour conjoint
Méthodes d'exécution de soutien
Pour demeurer hors cour
Se représenter soi-même
Autres questions
Liste de définitions

 

Comparaître devant le tribunal
Français ou anglais?
Présentation de votre cause devant le tribunal
Préparation à l'audience
Le jour de l'audience
Conseils pour l'audience
Après l'audience

Formulaires relatifs au droit
de la famille

Directives pour remplir et imprimer les formules
Divorce
Garde, droits de visite et pension alimentaire
Modification d'une ordonnance
Exécution réciproque des ordonnances de soutien
Ordonnances sur consentement
Formules pour les évaluations ordonnées par le tribunal
Formules – Droit de la famille – pour Saint-Jean seulement

 

Publications sur le droit de la famille
Générales
Pension alimentaire pour enfants et pour conjoint
Garde et droits de visite au Nouveau-Brunswick
Séparation et divorce
Méthodes d'exécution de soutien
Violence familiale
Autres resources

Trouver un avocat / Obtenir de l’aide
Vous et votre avocat
Comment trouver un avocat
Aide juridique en matière de droit de la famille
Cliniques de consultation juridique
Service de médiation

Guides pratiques

 

Exercer le rôle de parent après la séparation
Pour l’amour des enfants
Pour s’inscrire à une session
Vidéos - Pour l'amour des enfants
Ligne d’information sans frais
Service de médiation
......................................................

Service public d’éducation et d’information
juridiques du Nouveau-Brunswick

  C.P. 6000, Fredericton
Nouveau-Brunswick, Canada E3B 5H1
     
  Téléphone : (506) 453-5369
Ligne d’information sur le droit
de la famille : 1-888-236-2444
     
  Télécopier : (506) 462-5193
     
  info@droitdelafamillenb.ca